L’école scientifique « Azerbaïdjan Onomatologie » et le rôle d’Afad Gurbanov dans la formation et le développement de l’onomatologie azerbaïdjanaise

Peu de linguistes mirent en place une école scientifique dans l’histoire de la linguistique azerbaïdjanaise. La seconde moitié du XXe siècle est considérée comme une phase particulière du développement de la linguistique azerbaïdjanaise et la formation de l’onomatologie azerbaïdjanaise, en tant que branche indépendante de la linguistique théorique - une école scientifique -, est directement liée au nom et à l’activité de l’académicien Afad Gurbanov.


La langue littéraire azerbaïdjanaise moderne est une langue développée, dotée d’un riche vocabulaire. Le vocabulaire onomastique - la série de noms de personnes - est une couche importante du vocabulaire de cette langue. Les groupes de mots inclus dans le vocabulaire onomastique sont le produit d'un développement social et historique spécifique et représentent une richesse irremplaçable de mots reflétant le style de vie des personnes auxquelles il appartient. Des recherches approfondies sur le vocabulaire onomastique sont d'une grande importance pour l'étude de la langue moderne, de la dialectologie, de l'histoire de la langue et d'autres domaines.


L’étude du vocabulaire onomastique en linguistique azerbaïdjanaise, qui fut longtemps restée en dehors du champ de la recherche, débuta vers les années 50. Mais cette recherche fut menée sous un angle restreint et toute tendance vers une recherche approfondie d’un groupe de noms propres d’un point de vue linguistique ne fut que purement accidentelle ; l'étude du vocabulaire onomastique se caractérisait par un manque de système et d'inachèvement ; aucune recherche fondamentale ne fut menée et seules des suppositions étymologiques furent avancées. Cela est dû principalement à l’absence d’ouvrages reflétant des problèmes théoriques et pratiques dans ce domaine scientifique.


Le professeur Afad Gurbanov, auteur d'ouvrages de recherche scientifique fondamentale et de manuels consacrés à divers problèmes de linguistique générale et de linguistique azerbaïdjanaise, et l'un de nos scientifiques les plus productifs quant aux questions théoriques et pratiques, consacra essentiellement ses recherches aux domaines les moins étudiés de notre linguistique.


Pendant de nombreuses années, le scientifique s’est principalement intéressé aux problèmes de l’onomastique, en pilotant des recherches et en parvenant à des résultats de plus en plus novateurs. Le premier travail scientifique du professeur Gurbanov en onomatologie fut son article intitulé « Noms personnels azerbaïdjanais et leurs caractéristiques », publié à Tbilissi en 1956. Plus tard, le chercheur publia ses ouvrages « Langue littéraire azerbaïdjanaise moderne » (1985, article « Onomatologie »), « Onomatologie azerbaïdjanaise ». " (1986)," Issues of Azerbaijani Onomastics " (1986)," Poetic Onomastics " (1988)," Scientific and Methodic Instructions on Onology "et d'autres ouvrages similaires, fournissant par là un sens scientifique exact pour l'étude de cette sphère de notre langue et posant les bases de la formation de l’onomatologie azerbaïdjanaise en tant que branche indépendante de la linguistique.


Le professeur Gurbanov écrivit : « Chaque mot doit faire l’objet d’une enquête exhaustive. Il n'y a pas, et il ne peut y avoir de mots sans signification dans la langue, et chaque mot et expression relève d’une signification particulière. Cependant, certains mots peuvent exprimer non pas un, mais plusieurs sens. Nous pouvons dire que tous les noms propres dans notre langue sont des unités lexicales au sens appellatif. Quand il devient une unité onomastique, un mot d'appel se transforme en un nom propre ».


Naturellement, les travaux d’Afad Gurbanov consacrés à l’onomatologie jouèrent un rôle spécifique et il fut intronisé « fondateur de l’école d’onomatologie ». Il publia près de 100 articles, des dizaines de livres et plusieurs monographies consacrées aux problèmes de l’onomatologie.


Le plus grand succès du scientifique dans ce domaine est son excellente et complète monographie « Onomatologie de la langue azerbaïdjanaise », publiée en 1988 et récompensée par le Prix de l'État en 1989. Pour la première fois en linguistique azerbaïdjanaise, cet ouvrage traitait des problèmes onomastiques d'un point de vue scientifique et théorique…


En accordant une attention particulière aux questions d'onomatologie, le Professeur Gurbanov publia en 2004 une monographie fondamentale en 2 volumes consacrée aux problèmes d'onomastique (« Bases de l’Onomatologie azerbaïdjanaise », volumes I et II). Cette monographie en deux volumes rédigée à un niveau scientifique élevé et dans un langage courant est une monographie fondamentale consacrée à une étude des bases théoriques de l’onomatologie azerbaïdjanaise. Cette monographie fut également publiée en Turquie et en Russie.


Ces travaux furent consacrés à la linguistique azerbaïdjanaise et, plus généralement, pour la première fois en linguistique turcologique, à une étude linguistique approfondie des noms propres. Dans ces travaux, Afad Gurbanov exposa les bases théoriques de l’étude de l’onomastique fondamentale et identifia des groupes de noms propres dans la langue azerbaïdjanaise et dans les langues du monde. Désormais, toutes les recherches dans ce domaine sont effectuées sur la base du groupe fixé par Afad Gurbanov. Par ailleurs, le chercheur travailla également sur des questions relatives à la formation et à la modification d'unités de langage onomastiques, aux bases théoriques de leurs caractéristiques poétiques et stylistiques particulières, ainsi qu'à des problèmes orthographiques et orthoépiques.

En outre, à partir de 1988, il publia « Noms turcs dans le monde » (2000), « Noms azerbaïdjanais : comment choisir un nom pour un enfant » (1993), « Nom et homme » (2002), « Dictionnaire des noms azerbaïdjanais » ” (2002), “ Traductions des noms des peuples turciques ” (2002) et d’autres ouvrages, ainsi que des centaines d’articles consacrés à l’onomastique.


L'école d'onomastique et les travaux scientifiques créés et écrits par le professeur Afad Gurbanov jouèrent un rôle particulier dans le prompt développement non seulement de la linguistique azerbaïdjanaise mais également dans celui de la linguistique turcologique. Son activité scientifique dans le domaine de l’onomastique est également très appréciée des linguistes et académiciens locaux et étrangers bien connus.


L'académicien M. Shiraliyev écrit dans son article intitulé « L'école d'onomastique en Azerbaïdjan et son avenir » : « Le livre de Afad Gurbanov « L’Onomatologie de la langue azerbaïdjanaise » est un livre de grande valeur, non seulement pour notre linguistique, mais également pour la linguistique turkologique mondiale. Je peux dire de manière tout à fait catégorique qu’avec ce livre, Afad Gurbanov a posé les bases de l’école onomastique d’Azerbaïdjan ».


Plusieurs pages de la revue scientifique fondamentale intitulée « Turkic World Research », publiée à Istanbul en 1989, étaient consacrées à l'analyse de ce livre. Le critique Khalil Aciggoz écrit : « Dans ce livre que nous attendons depuis de nombreuses années, le très respecté professeur Afad Gurbanov a soigneusement étudié les problèmes théoriques et pratiques des onomastiques turciques et azerbaïdjanaises. Aucune émanation de gratitude de notre part ne peut suffire à exprimer notre reconnaissance. Nous sollicitons la publication de ce livre en langues turques dans les meilleurs délais. Sa publication dans notre pays permettra également de mieux comprendre la recherche onomastique turcique ».


La critique de ce livre par le chercheur Yasin Aslan vivant à Munich en Allemagne est également digne de mention : « En tant qu’Azerbaïdjanais, je vous félicite pour les services que vous avez rendus au peuple et à la science azerbaïdjanaise et vous souhaite plein succès. Notre pays devrait être fier de fils comme vous ».


Un autre ouvrage fondamental d’Afad Gurbanov dans le domaine de l’onomastique est le « Dictionnaire des toponymes azerbaïdjanais », qui couvre environ 7 000 noms géographiques. Ce dictionnaire fut publié sous sa direction éditoriale et avec le soutien de l'Encyclopédie d’Azerbaïdjan.


La Fondation de la Société d'onomastique d'Azerbaïdjan et du Centre scientifique d'onomastique de l'Université pédagogique d'État d'Azerbaïdjan, la création du journal scientifique onomastique « Onomastics», instituant le 25 octobre « Journée de l'Onomastique », ainsi que la tenue de conférences, à grande échelle au sein des Républiques, consacrées aux questions de l’onomastique sont également directement liées au nom de Afad Gurbanov.


L'école scientifique « Onomatologie azerbaïdjanaise » créée par le professeur AfadGurbanov est devenue célèbre dans le monde entier (États-Unis, Canada, Finlande, Belgique, Norvège, Turquie, Russie, Iran, etc.). Des recherches onomastiques furent menées sous la direction du professeur Gurbanov dans un certain nombre de pays étrangers. Des dizaines de thèses de doctorat relatives aux questions de l’onomatologie furent soutenues sous la direction de A. Gurbanov.


En raison de son initiative personnelle, de son activité organisationnelle et de son travail ardu, à partir de 1986, 13 conférences au sein des Républiques furent consacrées aux problèmes de l’onomastique azerbaïdjanaise. La portée de ces conférences fut très exhaustive. Des représentants de la communauté scientifique de la plupart des républiques alliées de l'ex-Union soviétique y assistèrent. Les sujets abordés furent publiés sous la forme d'un livre dans un laps de temps très court. Ces conférences s’institutionnalisèrent et commencèrent à se tenir tous les deux ans.


En outre, une section d'onomastique turcique fut créée au sein du Comité des turkologues soviétiques de l'Académie des sciences de l'URSS à ………. À l’initiative du professeur Gurbanov, vice-président du comité, des recherches onomastiques commencèrent à être menées dans toutes les républiques turcophones de l’URSS.


Cette tradition établie par Afad Gurbanov dans le domaine de la linguistique azerbaïdjanaise existera pendant de nombreuses années et conservera son nom.